Valentin Marcone en garde à vue : le “ouf” de soulagement du village des Plantiers

Les 220 habitants des Plantiers ont passé près de quatre jours dans l’angoisse de savoir où le tireur se cachait, malgré la présence de 350 gendarmes.

About the author