RALLYE Avec vous, le pilote gardois Yohan Rossel peut devenir champion du monde

Yohan Rossel, à droite, a notamment remporté le premier grand prix à Monte-Carlo (Photo DR)

Originaire de Saint-Jean-du-Gard, Yohan Rossel peut devenir champion du monde de rallye WRC 3. Mais le pilote gardois a besoin de 30 000 euros pour boucler les deux dernières courses de la saison. Un argent qu’il n’a pas et qu’entend lui offrir le magazine AutoHebdo, référence en matière de sport automobile, en lançant l’AutoHebdo Rookie Academy, une plateforme de financement participatif.

La carrière de certains jeunes talents mérite parfois un coup de pouce, tant financier que médiatique, pour gravir un échelon souvent décisif. Tel est le leitmotiv de la AutoHebdo Rookie Academy initiée par AutoHebdo, un média de référence en matière de sport automobile. Sensible au cas de Yohan Rossel, jeune pilote gardois de 26 ans originaire de Saint-Jean-du-Gard, son directeur général, Kévin Rapp, s’est lancé un défi : aider le dernier vainqueur du rallye WRC 3 de Monte-Carlo à devenir champion du monde.

Sociétaire de l’équipe de France FFSA, le Gardois Yohan Rossel et sa Citroën C3 R5 occupent le fauteuil de leader en WRC3, l’une des trois catégories du mondial. À deux courses du terme de la saison, son plus coriace rival, le triple champion d’Europe polonais Kajetan Kajetanowicz, accuse 45 points de retard et ne devrait pas pouvoir revenir. Seulement voilà, le sport automobile est onéreux et Yohan Rossel n’a pas les moyens de financer sa participation aux deux dernières échéances, en Grèce du 9 au 12 septembre, et en Espagne du 15 au 17 octobre.

“Il manque 30 000 balles”, indique le directeur commercial d’AutoHebdo qui a fait appel à une plateforme de financement participatif. Et le dernier nommé d’ajouter : “C’est beaucoup et peu à la fois. Il suffit que 10 000 personnes donnent 3 euros ! (rires)” Pour donner, “les gens ont besoin de savoir où va leur argent”, reconnaît Kévin Rapp. “C’est important qu’ils sachent que ce n’est pas pour qu’il parte en vacances mais bel et bien pour payer ses frais (pneus, carburant, essais, ingénieurs et mécaniciens).”

“Si l’histoire va au bout c’est magnifique !”

L’histoire, un peu folle, n’est pas née dans un bar où “les meilleures discussions se font souvent”, mais au téléphone. “On prenait des nouvelles de Yohan et ensuite ça s’est fait naturellement lorsqu’il a évoqué ses difficultés financières”, explique Kévin Rapp. “L’histoire est drôle. Le mec est à 2 manches de devenir champion du monde. Il vit dans un village de moins de 3 000 habitants (2 436). Et il est obligé de donner des cours de karting et de pilotage pour payer ses frais. Donc on s’est dit qu’il fallait qu’on sorte la boîte à outils”, justifie le directeur commercial du média spécialisé dans les sports motorisés.

Embarrassé dans un premier temps, Yohan Rossel a fini par adhérer à la démarche : “C’est fabuleux que tout le monde s’unisse pour me donner cette chance de continuer en championnat du monde”, a-t-il réagi. Pour stimuler les potentiels donateurs, plusieurs formules ont été élaborées. Pour 15 euros de contribution, le donateur reçoit des vidéos de la préparation du pilote. Pour 30 euros, en plus des vidéos du champion, le donateur peut s’abonner à AutoHebdo pour 1 euro pendant 3 mois. La formule à 200 euros permet d’y ajouter une participation à un tirage au sort pour tenter de remporter la combinaison ou le casque de Yohan Rossel.

Enfin, il faut débourser 4 000 euros pour s’offrir la version premium comprenant une journée immersive au sein de la rédaction d’AutoHebdo ainsi qu’une journée de pilotage avec Yohan, entre autres. “Si l’histoire va au bout c’est magnifique !”, conclut Kévin Rapp.

Corentin Migoule

Pour participer, rendez-vous sur la plateforme en ligne dédiée à cet effet.

Cet article RALLYE Avec vous, le pilote gardois Yohan Rossel peut devenir champion du monde est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author