PETITE CAMARGUE Jean-Paul Franc et Caroline Breschit refont le match pour une place au bureau communautaire

Suite à la démission de Jean-Paul Franc, c’est Jean-Paul Géraud qui rejoint l’exécutif de la CCPC. (Photo DR)

Fin mars, au terme d’une séance tendue, le maire d’Aimargues Jean-Paul Franc annonçait sa démission de son poste de vice-président de la communauté de communes de Petite Camargue (CCPC). Celle-ci a été officialisée ce mercredi en conseil. 

Conséquence, un nouveau vice-président devait être élu en séance. “J’ai exprimé le souhait que ce soit un Aimarguois qui le remplace”, explique le président André Brundu. Un vœu exaucé puisque Jean-Paul Géraud, seul candidat en lice, a été très largement élu et devrait hériter des délégations à la Mobilité et des Sports.

Mais en renonçant à son poste de vice-président, Jean-Paul Franc quittait aussi le bureau communautaire. “J’ai repris mes libertés en libérant ma délégation mais, bien que je veuille toujours quitter la CCPC, sa gestion m’intéresse et je veux faire entendre ma voix”, nous indique ce dernier qui s’est donc présenté pour récupérer le poste qu’il venait de lâcher.

Revanche des municipales

Pas du goût de Jean Denat et des élus vauverdois qui ont pointé “un manque de cohérence” et ont demandé une suspension de séance pour se consulter. “En 2014, alors qu’il était président, Jean-Paul Franc n’a pas hésité à nous exclure de cette instance, rappelle le maire de Vauvert. Nous avons improvisé une action pour marquer le coup. J’ai prévenu Caroline Breschit par sms que nous allions voter pour elle.” 

Candidate contre Jean-Paul Franc – dont elle fut jadis première adjointe – aux élections municipales à Aimargues, celle qui est aussi conseillère départementale fut, dans un premier temps, prise au dépourvu. “Les mots de Jean-Paul Franc réaffirmant sa volonté de quitter la CCPC, où Aimargues a je crois sa place, ont cheminé dans ma tête et je me suis finalement manifestée, un peu trop tard, pour me porter candidate“, raconte-t-elle.

Au terme d’un scrutin pour le moins confus, Jean-Paul Franc est finalement élu au sein du bureau communautaire avec 17 voix contre 14 pour son adversaire. “Ils voulaient ma peau, ils ne l’ont pas eu”, conclut l’intéressé.

Boris Boutet

Cet article PETITE CAMARGUE Jean-Paul Franc et Caroline Breschit refont le match pour une place au bureau communautaire est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author