NÎMES OLYMPIQUE Nombreuses réactions après le départ annoncé de Rani Assaf

Ce matin, la dizaine de salariés que compte Nîmes Olympique a reçu un email du président Rani Assaf. Dans son message, le président annoncerait sa volonté de se retirer de la SASP, la société Nîmes Olympique. La cause de ce départ précipité serait liée en partie à l’émission de ce jeudi soir Bonsoir le Gard où Yannick Liron, le président de l’association Nîmes Olympique, avait fait savoir son intention de ne pas se retirer de la présidence tant qu’une nouvelle convention ne serait pas signée avec la société qui assurerait un avenir au centre de formation. Les réactions sont nombreuses.

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes : “Je suis étonné et désagréablement surpris de ne pas avoir été prévenu par M. Assaf. Attendons les prochains jours pour savoir si tout cela se confirme.”

Françoise Dumas, députée du Gard : “En tant qu’élue, en tant que supportrice, je veux adresser un message de soutien et solidarité à toutes les personnes qui permettent au Nîmes Olympique de continuer à écrire son histoire. Rien n’aurait été possible sans l’élan des milliers de supporters qui ont toujours cru en leur équipe. Ils ont prouvé que le club faisait partie de l’identité et du patrimoine de notre ville. Aujourd’hui, il faut assurer l’avenir du Nîmes Olympique parce que nous y sommes tous attachés. Comme je l’ai toujours été, je suis à la disposition du club, de ses dirigeants et de ses supporters pour accompagner notre équipe et nous permettre de continuer à partager des moments de cohésion autour des performances de nos joueurs.”

Le sénateur Denis Bouad : “La situation était devenue trop compliquée. Je l’ai dit chez vous récemment, il n’était pas possible de fermer ce centre de formation. Je souhaite donc que la sérénité soit de retour dans les prochaines semaines, indispensable pour la réussite de ce club.”

David Tebib, président de l’USAM Nîmes-Gard : “En tant que Président de l’Association Nationale des Ligues de Sport, je déplore cette situation. Il est temps de parler enfin de Nîmes Olympique pour de bonnes raisons. Le sport professionnel doit plus que jamais être un phare pour son territoire. Le sport professionnel doit collaborer avec le sport amateur et jouer son rôle de locomotive au service des valeurs fondamentales de tout le sport. Le sport professionnel doit éclairer et inspirer la jeunesse, rendre fier ses supporters. Ce club qui possède une histoire forte dans le football doit également avoir un avenir clair et paisible. Enfin en tant que Nîmois j’espère que des solutions vont être trouvées en préservant l’ADN et le patrimoine du Nîmes Olympique.”

Le sénateur Laurent Burgoa : “On est tous attaché au Nîmes Olympique, avec ou sans Assaf. On s’en sortira et le club vivra. Personne n’est indispensable même si je ne connais pas le fond du dossier.”

Vincent Bouget, secrétaire départemental PCF : “Attendons de voir comment tout cela va se passer dans les prochaines heures. Dans tous les cas, les nîmois doivent absolument être au courant de la situation réelle. Il y a encore trop de zone d’ombre. Quoi qu’il se passe, je pense que nous avons besoin de préserver la formation, l’identité et les valeurs du Nîmes Olympique. Et fédérer le foot de haut niveau en lien avec le territoire et le sport amateur.”

 

Cet article NÎMES OLYMPIQUE Nombreuses réactions après le départ annoncé de Rani Assaf est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author