NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Quevilly-Rouen : des Normands forts contre les gros

Comme contre Le Havre, les Crocos doivent s’attendre à faire face à un bloc bas. (photo Anthony Maurin)

Ce samedi à 19 heures, le Nîmes Olympique (13e, 17 pts) reçoit Quevilly-Rouen Métropole (14e, 17 pts) au stade des Costières. À la veille de ce duel de milieu de tableau, Objectif Gard fait le point sur les forces en présence chez le promu normand. 

On peut s’appeler Quevilly-Rouen, être promu surprise en Ligue 2, disposer de l’un des plus petits budgets de la division et refuser de parler de maintien. “Pour l’entraîneur, Bruno Irlès, ce serait tirer son groupe vers le bas, indique Victorien Lenud, journaliste à Paris-NormandieDéjà l’an dernier, alors que son équipe repartait à zéro en National il avait surpris pas mal de monde en parlant d’objectif montée. Finalement, il était parvenu à reproduire le coup qu’il avait réussi avec Pau la saison précédente.” 

Sous sa coupe, QRM a un plan de jeu bien établi. “L’équipe laisse le ballon à l’adversaire pour piquer en contre (avec 39% de possession à l’extérieur, elle affiche le pire bilan de L2 sur cette statistique, ndlr), détaille Victorien Lenud. En National, ça marchait très bien. En Ligue 2, QRM est capable d’embêter tout le monde et notamment les gros avec une victoire à Ajaccio (0-1) et des nuls à Sochaux (1-1) puis Toulouse (0-0).” 

Performant à l’extérieur

Après un début de saison intéressant ponctué par des succès contre des formations d’Amiens (1-3) et de Dijon (2-1) en rodage, les Normands marquent un peu le pas actuellement. Articulée autour des doubles mètres de Cissokho et Sidibé, respectivement milieu récupérateur et défenseur central, la formation de Bruno Irlès affiche une bonne solidité défensive et un bilan intéressant à l’extérieur (3 victoires, 2 nuls, 2 défaites). Elle peine en revanche à domicile et contre les équipes de son rang.

“Il y un a peu trop d’inconstance, note le journaliste. L’équipe est homogène et plutôt solide derrière, mais c’est plus compliqué devant. Le départ du meilleur buteur Jung à l’intersaison et la blessure de Nazon ont handicapé son animation offensive.” Encore en phase d’adaptation à la Ligue 2 avec de nombreux joueurs découvrant ce championnat, QRM doit trouver son rythme de croisière. Mais son début de saison intéressant face aux gros lui permet d’être bien calé en milieu de tableau, préservé de la menace de la zone rouge.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Garland Gbelle

Transfuge de Lyon La Duchère, Garland Gbelle n’était pas attendu comme un titulaire en puissance dans les rangs de QRM en début de saison. Mais ses performances ont rapidement convaincu les observateurs. Positionné dans un rôle de milieu relayeur, il est aujourd’hui le meilleur buteur de son club avec quatre réalisations. “C’est la bonne surprise de ces premiers mois de compétition, souligne Victorien Lenud. Au delà de ses buts, il a une grosse influence dans le jeu. Il a une bonne qualité technique, une belle vision du jeu et un jeu de tête performant. À l’image de l’équipe, il est un peu moins en vue ces dernières semaines.” Attention au réveil aux Costières.

Le 11 probable : Lemaître – Bensais, Padovani, Cissokho, Dekoke – Boé-Kane, Sidibé – Zabou, Gbellé, Jozefzoon – Nazon.

Cet article NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Quevilly-Rouen : des Normands forts contre les gros est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author