GARD Quatre crimes en quatre jours pour deux hommes en cavale

Un agriculteur gardois violemment frappé et blessé par arme à feu, un pianiste racketté à la sortie de son concert, un couple agressé à son domicile pour un coffre-fort imaginaire, et un supermarché visé par des malfaiteurs les visages dissimulés et armés… Les faits se sont déroulés dans le Gard et les Bouches-du-Rhône en août 2020. Des actions commandos menées notamment par deux hommes en cavale. Les gendarmes du Gard ont procédé à plusieurs vagues d’interpellations entre mars 2011 et ces derniers jours.

Cinq hommes et une femme ont été mis en examen pour “vols avec arme et en bande organisé, extorsion en bande organisé, association de malfaiteur et violences”. Cinq ont été écroués, ils ont été interpellés en plusieurs vagues entre mars dernier et ces derniers jours, à Marseille, Arles, Tarascon et dans une commune proche de Nîmes.

C’est la Section de Recherches de Nîmes qui a mis hors d’état de nuire cette équipe à tiroir qui s’en prenait aux particuliers à leur domicile. Dans le Gard, les individus ont pénétré au domicile d’une famille avec deux enfants. Le 14 août 2020, les malfaiteurs ont tiré et frappé le père de famille, un agriculteur qui a été blessé par balle. Le même jour, c’est à Aix-en-Provence qu’un fait similaire a été signalé. Les enquêteurs de la Section de Recherche de Nîmes, aidé par les gendarmes de Salon de Provence et la police judiciaire de Marseille, vont avoir la certitude d’avoir affaire à un même groupe, au mode opératoire similaire, frappant à la fois dans le Gard et les Bouches-du-Rhône.

Nous avons quatre faits de nature criminelle commis en quatre jours à l’été 2020, avec des individus qui montaient en puissance de façon très inquiétante. Une équipe qui a fait de nombreuses victimes, avec des blessés et des traumatismes psychologiques. Cette équipe cherchait de l’argent, des bijoux à revendre, des cartes bancaires“, indique la substitut du procureur de Nîmes, Estelle Meyer.

Ils n’ont pas hésité à tirer sur des victimes dans le Gard et les Bouches-du-Rhône, prouvant que la même arme avait été utilisée lors de ces deux braquages aux domiciles.

Deux hommes impliqués dans ce dossier étaient en cavale lorsqu’ils ont commis ces agressions“, poursuit le colonel Bertrand Michel, patron de la Section de Recherches de Nîmes. Il s’en sont pris à un pianiste le 13 août 2020 en pensant dérober son cachet à l’issue du concert à la Roque d’Anthéron. Des individus qui ont fait irruption, munis d’armes dans un supermarché d’Eyguilles près d’Aix, le 11 août dernier, inscrivant ainsi leur premier fait criminel sur quatre jours. “Au final le butin de cette équipe se monte à quelques milliers d’euros essentiellement du numéraire et des bijoux“, poursuit le patron de la Section de Recherches de Nîmes. Cinq enquêteurs ont été totalement mobilisés sur ces braquages violents aux domiciles qui restent l’une des priorités de la gendarmerie.

Retrouvez ce sujet en vidéo :

Cet article GARD Quatre crimes en quatre jours pour deux hommes en cavale est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author