GARD « Marche des libertés » contre l’extrême droite : 300 manifestants à Nîmes, 200 à Alès

La manifestation a également eu lieu à Alès (Photo Sylvain André)

Comme partout en France ce samedi, une “Marche des libertés” contre l’extrême droite avait lieu dans les grande villes gardoises. Près de 300 personnes étaient mobilisées à Nîmes et environ 200 à Alès. 

De nombreux syndicats, collectifs et partis de Gauche ont décidé de se mobiliser partout en France ce samedi pour “dénoncer les attaques contre les libertés” qui se multiplient, selon eux, à cause de la montée de l’extrême droite. Ainsi, une “Marche des libertés” était organisée dans 140 villes de France.

À Nîmes, en présence notamment du PCF et d’EELV, 300 personnes se sont rassemblées. Les élus d’opposition communiste à la ville de Nîmes Sylvette Fayet et Vincent Bouget étaient présents ainsi que Denis Lanoy, secrétaire de la section nîmoise du PCF, Karine Voinchet, de la France Insoumise et Sibylle Jannekeyn, secrétaire du groupe de Nîmes pour EELV.

“La CGT a fait le choix de ne pas diversifier les prises de paroles”

Dans la matinée, environ 200 personnes selon les organisateurs se sont rassemblées à Alès. Une manifestation cévenole où se trouvait notamment Sylvain André, maire de Cendras et président de l’association des maires ruraux du Gard : “une belle mobilisation pour nos libertés, pour une république sociale et démocratique contre les idées nauséabondes de l’extrême droite.”

Une mobilisation où les communistes à l’image de Giovanni Di Francesco regrettent de ne pas avoir pu prendre la parole : “la CGT a fait le choix de ne pas diversifier les prises de paroles, ce qui est étrange pour une manifestation issue d’un appel de 90 organisations. Dommage pour un sujet si grave où c’est plutôt d’un front mêlant diversité.”

Cet article GARD « Marche des libertés » contre l’extrême droite : 300 manifestants à Nîmes, 200 à Alès est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author