GARD Assassinat d’une auto-stoppeuse : l’homme qui avait « des envies de meurtre » renvoyé aux assises

Un homme, originaire de la Drôme, est officiellement renvoyé devant la cour d’assises du Gard pour “assassinat”.

Une juge d’instruction du pôle criminel de Nîmes a rendu en janvier dernier son ordonnance de mise en accusation devant la cour d’assises du Gard, avons-nous appris récemment. Le procès devant les jurés gardois doit se dérouler en janvier prochain.

Le crime avait suscité beaucoup d’interrogations en juin 2018. Un homme, âgé à l’époque de 22 ans, avait poussé les portes du commissariat de Montélimar (Drôme) pour s’accuser d’avoir tué une auto-stoppeuse. Il donnait des détails troublants, indiquant notamment qu’il avait pris en stop la trentenaire, guide touristique dans la Drôme, pour la véhiculer dans le Gard.

Il racontait qu’il avait tué dans la soirée la jeune femme après un repas au restaurant. Sur ses indications, les militaires de la gendarmerie retrouvaient le corps de la malheureuse, poignardée d’une quinzaine de coups de couteau, dans un champs situé à Villevieille, près de Sommières. La famille de la victime est représentée par maître Anthony Chabert.

Le mis en examen, défendu par maître Jérôme Arnal, a affirmé lors de ses aveux devant les enquêteurs de la compagnie de Vauvert et durant toute l’enquête, avoir eu, des mois avant son passage à l’acte, “des envies de meurtre“.

Cet article GARD Assassinat d’une auto-stoppeuse : l’homme qui avait « des envies de meurtre » renvoyé aux assises est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author