FAIT DU SOIR VIDÉO La 29e Fête de la transhumance en approche à l’Espérou

De gauche à droite, Marc Delpuech, Joël Gauthier, maire de Val d’Aigoual, Gilles Berthézène, président de la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes, et Patrick Viala, élu à la Chambre d’agriculture du Gard. (Photo Corentin Migoule)

Niché à près de 1 300 mètres, le petit village de l’Espérou se prépare à accueillir la 29e édition de la Fête de la transhumance les 12 et 13 juin prochains. Chaque année, ce sont près de 10 000 visiteurs qui viennent observer le passage des troupeaux avant qu’ils ne rejoignent les estives. 

Organisée par la Chambre d’agriculture du Gard en partenariat avec la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes et les communes de Dourbies et de Val d’Aigoual, la Fête de la transhumance se prépare à l’Espérou. Pour présenter cette 29e édition qui rime avec restrictions, les organisateurs avaient convié la presse à plus de 1 200 mètres d’altitude, à quelques hectomètres du sommet du col de la Lusette.

Sans la traditionnelle tonte des moutons ni la soirée dansante jugées incompatibles avec les restrictions sanitaires par les services de l’État, cette nouvelle édition d’une fête synonyme d’arrivée de l’été suscite malgré tout un vrai engouement chez les éleveurs comme chez les visiteurs qui sont près de 10 000 chaque année à investir les pentes du massif de l’Aigoual pour observer le passage des troupeaux et notamment des brebis.

Si le point d’orgue de la transhumance a été fixé au dimanche 13 juin, elle s’échelonne en réalité sur une dizaine de jours et a même déjà commencé pour Marc Delpuech, éleveur installé à Sumène en polyculture. Celui qui est aussi président du syndicat ovins du Gard ne boude pas son plaisir à l’heure d’évoquer une fête qui met la lumière sur une filière aussi passionnante qu’exigeante : “Ça nous permet de nous faire connaître du grand public et de passer un bon moment.”

“C’est une merveilleuse vitrine de toute la chaîne d’agropastoralisme”, complète Joël Gauthier, maire de Val d’Aigoual, lui-même éleveur caprin. Dimanche prochain, en début d’après-midi, le dernier nommé sera sur le pont à l’occasion d’une table ronde qui fera la part belle aux conséquences du changement climatique sur l’agriculture. À ses côtés, est attendue Magali Saumade, présidente de la Chambre d’agriculture du Gard.

Notre reportage vidéo :

Cet article FAIT DU SOIR VIDÉO La 29e Fête de la transhumance en approche à l’Espérou est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author