FAIT DU SOIR VIDÉO Carole Monnet, la promesse des jours heureux

Fan de Djokovic, Carole Monnet dispose, en plus d’aptitudes physiques redoutables, d’une latéralité croisée qui fait souvent la différence entre un bon joueur et les meilleurs. (Photo Corentin Migoule)

Numéro 1 européenne en U16 puis 29e mondiale chez les juniors, Carole Monnet est désormais placée au 381e rang mondial à l’issue d’une progression fulgurante. Française d’origine ukrainienne, adoptée par un couple toulousain à 2 ans, la joueuse âgée de 19 ans a élu domicile à La Vernarède depuis plusieurs années.

Quand elle ne joue pas les globe-trotteuses pour disputer des tournois, la jeune femme s’entraîne à la dure sur les courts d’Alès Agglomération. Anduze, Alès ou encore Chamborigaud, la 16e joueuse française s’adapte en fonction de la météo et des surfaces. Ces derniers jours, Carole Monnet foule chaque jour la terre battue des courts du TAC, le Tennis Alès Cévennes, où Patrick Hubert, trésorier du club, dit n’avoir “jamais vu passer une joueuse aussi forte”. Après un séjour en Amérique du Sud, la droitière dotée d’“un gros service et d’un gros coup droit” y peaufine sa préparation en vue d’une participation aux qualifications de Roland-Garros à la fin du mois de mai. S’il n’est évidemment pas étranger à l’éclosion de sa pépite, Hervé Romain, son exigeant coach, l’annonce dans le top 100 mondial dès l’an prochain.

Notre reportage vidéo :

Cet article FAIT DU SOIR VIDÉO Carole Monnet, la promesse des jours heureux est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author