FAIT DU SOIR Nîmes Olympique : un dernier match pour « quitter la Ligue 1 la tête haute »

Zinedine Ferhat ne sera pas présent à Rennes pour le dernier match du NO en Ligue 1 (Photo Anthony Maurin)

Déjà relégué en Ligue 2, Nîmes Olympique (19e, 35 pts) n’a plus rien à jouer lors de cette 38e et ultime journée de Ligue 1. Pour ce déplacement à Rennes (7e, 55 pts), ce dimanche à 21h, les Crocos veulent néanmoins quitter l’élite la tête haute.

“Le mercato 2019 a été très mal géré. On a perdu des joueurs cadres, le niveau a été hyper affaibli. Quand on fonctionne comme un club amateur, en Ligue 1 forcément c’est compliqué. C’est un gros gâchis”, dixit Renaud Ripart qui s’est exprimé ouvertement ce samedi matin en conférence de presse. L’actuel capitaine semble viser directement l’ancien directeur sportif Laurent Boissier et le président Rani Assaf même s’il reconnaît que les premiers responsables de cette relégation sont les joueurs. “Plein de choses ne vont pas dans ce club.  Beaucoup d’erreurs ont été faites pour que l’on en arrive là que ce soit sur le terrain ou dans la gestion”, poursuit le meilleur buteur de l’histoire du stade des Costières.

Beaucoup de déception pour ce Nîmois formé au club qui a souvent fait passer le club et l’institution avant ses intérêts personnels. “Ce qui me chagrine c’est que j’ai l’impression qu’à toutes les échelles du club ce n’est pas le cas de tout le monde.” Un besoin de s’exprimer sur la situation actuelle et des griefs dont il a fait part cette semaine au président Rani Assaf, “je comprends aussi que ce soit lui qui mette l’argent et qu’il veuille fonctionner à sa manière”. Un actionnaire majoritaire qui a convoqué les 90 salariés du club pour une réunion ce mardi à 10h au stade des Costières. Pour quelles annonces ? Son départ qu’il aurait signifié à certains collaborateurs ou un dépôt de bilan pour Nîmes Olympique ? À voir. En attendant, même s’il compte pour du beurre, il y a un dernier match à disputer chez les Bretons, toujours en lice pour arracher la sixième place, synonyme de qualification européenne.

“On se doit de finir le mieux possible et ne pas fausser le championnat”

Nîmes est déjà condamné à retourner en Ligue 2 mais un sentiment d’estime fait sa surface que l’on appelle l’honneur. Tout donner, avoir une conduite digne même si le sort en est jeté. “C’est dur de maintenir tout le monde mobilisé entre les joueurs en fin de contrat et ceux qui ne jouent pas suffisamment à leur goût, forcément qu’il y a de la démobilisation. Par contre certains restent très professionnels, c’est avec ces joueurs-là que l’on continue d’avancer”, résume Pascal Plancque. Et ils ne sont plus beaucoup à assumer leurs responsabilités jusqu’au bout. Seulement 17 joueurs présents à l’entraînement ce samedi matin à la Bastide dont 14 sous contrat professionnel.

Bien sûr, il y a les joueurs qui sont blessés comme Dias, Martinez, Briançon, Paquiez, Miguel et Benrahou, auxquels il faut rajouter Ferhat (ischio jambier), Deaux (adducteurs) et Fomba (malade). Mais aussi les six joueurs toujours écartés, pour leur manque d’implication, que sont Alakouch, Sarr, Aribi, Roux, Ben Amar et  Duljevic. “Il faut jouer ce match pour essayer de quitter la Ligue 1 la tête haute. C’est dans notre philosophie de rien lâcher, on se doit de finir le mieux possible et ne pas fausser le championnat”, martèle Ripart. Quinze absents au total pour Pascal Plancque qui devrait procéder à deux changements dans son onze de départ par rapport à celui balayé par Lyon (5-2).

Ahlinvi pour remplacer Fomba au milieu et Chadli sur le côté à la place de Ferhat. Le jeune ailier qui devrait signer pro est proche de fêter sa première titularisation en Ligue 1. “Je ne suis pas là pour faire des expériences. Ce ne serait pas leur rendre service que de balancer des jeunes dans un contexte particulier. Ça peut vite déraper”, assure l’entraîneur nîmois qui ne va pas procéder à une large revue d’effectif. Sur le banc, Buades fait son retour dans le groupe. Dix-sept valeureux Gardois vont donc tenter de ne pas repartir de Bretagne avec une lourde défaite. Avant de partir en vacances et de changer de destination pour la plupart d’entre eux. La reprise de l’entraînement est fixé au 21 juin car la Ligue 2 redémarre le 24 juillet. Reste à savoir si Nîmes en fera bien partie.

Corentin Corger

Le groupe probable : Reynet, Nazih – Burner, Guessoum, Landre, Ueda, Meling – Cubas, Valerio, Buades, Ahlinvi – Ripart, Eliasson, Koné, Depres, Chadli, Doucouré. 

Le onze probable de Nîmes : Reynet – Burner, Ueda, Landre, Meling – Cubas, Ahlinvi – Eliasson, Ripart, Chadli – Koné. 

Le onze probable de Rennes : Gomis – Truffert, Nyamsi, Aguerd, Traoré – Doku, Camavinga, Nzonzi, Bourigeaud – Terrier, Guirassy

Cet article FAIT DU SOIR Nîmes Olympique : un dernier match pour « quitter la Ligue 1 la tête haute » est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author