FAIT DU SOIR Jean-Baptiste Guegan : « Johnny Hallyday fait partie de mon ADN, il restera toujours en moi »

Après plusieurs mois d’arrêt forcé, Jean-Baptiste Guegan a repris la tournée de son spectacle intitulé “La voix de Johnny”. L’homme à l’incroyable talent sera dans le Gard ces jeudi 5 et vendredi 6 août, dans les arènes du Grau-du-Roi et celles d’Alès. Interview.

ObjectifGard : Malgré le contexte particulier, vous avez continué à travailler et même donner un concert en livestream à l’Olympia. Mais ça y est enfin, vous retrouvez votre public en chair et en os.

Jean-Baptiste Guegan : Ça a été assez compliqué à faire ce livestream, sans public… C’était bizarre. Mais on l’a fait ! Alors oui, enfin je retrouve le public. Au début de ce mois de juillet, j’ai participé au festival de Poupet en Vendée. Ça m’a fait énormément de bien. C’est ma vie la scène. Je ne suis pas un homme de studio, je suis un homme de scène. C’est mon dada !

Votre deuxième album Rester le même est sorti en septembre 2020. Quelle était votre envie sur cet opus par rapport au premier intitulé Puisque c’est écrit ?

On a essayé de faire quelque chose qui était dans la normalité. Le premier album était un album hommage à Johnny Hallyday fait avec son ami et parolier Michel Mallory. Ce deuxième album est plus personnel. Celui-là est pour moi, ça n’a rien à voir. D’ailleurs j’y mets carrément mon coeur et ma patte dedans. En ce qui concerne la musique, j’ai voulu faire quelque chose de différent. C’est-à-dire pas country comme le premier, mais plus rock.

Le titre Mal barré, c’est vous, votre histoire ?

(Rires) Quand on s’est rencontrés avec Michel Mallory, nous nous sommes liés d’amitié, je suis toujours en lien avec lui depuis. Mal barré, c’est une chanson qu’il m’a écrite. Je lui ai expliqué ma vie, je lui ai tout dit. Cette rencontre avec ce monsieur, ce grand bonhomme, c’est une chose assez fabuleuse. Il a tout compris dans mon histoire et a su le raconter. Tout comme dans La dame aux yeux verts… Parce que j’ai perdu ma maman, j’ai aussi perdu mon papa. Enfin, ce sont des choses que j’ai dévoilé à cet engin… (Rires) Je l’appelle l’engin ! Il est adorable, c’est mon ami aujourd’hui, même presque mon père spirituel.

Jean-Baptiste Guegan lors des répétitions au Festival de Poupet en Vendée le 9 juillet dernier. (Photo DR/)

Marc Lavoine et Slimane vous ont également écrit des chansons.

La chanson écrite par Slimane, Tu es toujours là est vraiment bien trouvée. Mais lorsqu’il me l’a proposé, nous étions en fin de parcours, nous allions clôturer l’album. Ça a été le cas pour la chanson Sur le bord de la route de Marc Lavoine. Ces deux chansons n’étaient pas prévues sur cet album mais c’était évident qu’il fallait les rajouter. C’est fabuleux parce qu’on se retrouve quelque part, dans certaines chansons, on arrive à se compléter. Il y a plein de choses qui vont arriver là, dans pas longtemps, mais ce sont des surprises…

Vous en dites trop ou pas assez !

(Rires) Non, non, je ne dirai rien. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a plein d’artistes avec qui je vais travailler dans peu de temps.

Sans nous dire les noms alors, est-ce qu’on peut connaître la tonalité des projets secrets ?

Ce sera assez rock’n’roll. Je travaille sur les chansons en ce moment, j’en ai plein en tête, de très belles chansons. Ce ne sera pas que pour un album (rires). Mais actuellement, je travaille surtout sur mes prochaines dates de concert. J’ai beaucoup de travail encore à faire parce qu’à cause du covid, je dis bien à cause, nous sommes restés un certain moment sans nous exercer et certaines choses se sont perdues.

Je n’ai pas encore eu la chance de vous voir en concert. Qu’allez-vous proposer sur ces prochaines dates ?

Ben, il faut venir me voir (rires). C’est surtout un hommage à Johnny Hallyday même s’il y aura quelques chansons de mes albums. Johnny Hallyday fait partie de mon ADN, il restera toujours en moi. Il est hors de question que j’abandonne ça.

On pourrait peut-être finir par vous le reprocher ?

Ça reste mon père spirituel, c’est comme ça. Mais après artistiquement parlant, c’est Jean-Baptiste Guegan et pas Johnny Hallyday.

D’Incroyable Talent à aujourd’hui, comment définiriez-vous votre parcours ?

Je pense que je suis allé sur la lune et même sur Mars entre temps (rires). Ça a été très très rapide. Mais il faut garder la tête froide. J’ai vécu des moments extraordinaires, des rencontres extraordinaires aussi. Hélène Ségara, Éric Antoine… Dans cette émission, La France a un incroyable talent, ils ont tous été extraordinaires. En l’espace de deux ans, une fois que j’ai gagné La France a un incroyable talent, tout s’est passé très vite. Je me retrouve dans des Zenith devant des milliers de personnes… Mais il faut rester qui on est. C’est un métier qui est éphémère. Il faut travailler, il n’y a pas de secret.

Propos recueillis par Stéphanie Marin

Pour rappel, ObjectifGard vous propose de remporter quatre places pour assister au concert de Jean-Baptiste Guegan dans les arènes du Grau-du-Roi le jeudi 5 août. Pour participer au concours, cliquez ici.

Cet article FAIT DU SOIR Jean-Baptiste Guegan : « Johnny Hallyday fait partie de mon ADN, il restera toujours en moi » est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author