DÉPARTEMENTALES Alès 3 : le binôme Divers droite propose « un bon compromis » aux candidatures LR et RN

Le binôme Couderc-Sussel, au centre, et leurs remplaçants aux extrémités. (Photo Corentin Migoule)

La bataille s’annonce féroce sur le canton d’Alès 3 où cinq binômes s’affronteront au premier tour des élections départementales le 20 juin prochain. Depuis le champ de foire de Vézénobres ce mardi matin, le tandem formé par Lionel Couderc et Nathalie Sussel a présenté ses intentions à la presse.

Avec cinq binômes alignés au départ, le canton d’Alès 3 est plus prisé que les deux autres. Parmi les candidats, à moins d’un mois du premier tour, le duo formé par Lionel Couderc et Nathalie Sussel a officiellement lancé sa campagne devant la presse ce mardi matin, depuis le champ de foire de Vézénobres. Natif d’Alès, ayant grandi à Méjannes-les-Alès, “au cœur du canton Alès 3”, Lionel Couderc a quitté la région une dizaine d’années pour raison professionnelle avant d’y revenir en 2007. À 50 ans, le responsable commercial régional chez Elis sera associé à Nathalie Sussel, plus jeune d’un an, professionnelle de santé et administratrice dans une structure médico-sociale.

Accompagnés par Patrick Baldacchino, 66 ans, infirmier libéral encore en activité parce qu’il “adore” son métier, et Brigitte Bernal, 61 ans, retraitée de la fonction publique, le duo estampillé “divers Droite” s’avance avec six priorités pour le Département après en avoir constaté “le déclin” à plusieurs niveaux : économiques, sociaux, sécuritaires et environnementaux notamment. Ainsi, identifier les gaspillages et les supprimer pour garantir zéro augmentation d’impôts pendant six ans figure parmi les propositions. Tout comme “une préférence aux entreprises gardoises qui emploient des Gardois” pour tous les marchés publics, ou encore le fait de garantir les ressources en eau de la collectivité en créant des bacs de stockage ou via “une extension du canal du Rhône jusqu’aux confins d’Alès”.

La sécurité et l’environnement au cœur des préoccupations

Issus de la société civile, impliqués dans leurs univers professionnels et associatifs respectifs, Lionel Couderc et Nathalie Sussel se disent “au cœur de la machine”, une position idéale pour “identifier les besoins de la population”. Parce qu’il n’y a “pas de fatalité” car le territoire a “beaucoup d’atouts” et que “ce sont les femmes et les hommes qui le dirigent qui font la différence”, le binôme “divers Droite” évalue sa candidature comme “un bon compromis” à celles du Rassemblement national et du duo sortant Les Républicains, réuni sous la bannière du “Bon sens gardois”.

Deux binômes envers lesquels Lionel Couderc se montre intransigeant. “Leur profession de foi est parfois un copier-coller dans tous les départements. Bien souvent, les candidats ne connaissent même pas les communes qui composent le canton sur lequel ils s’alignent”, a-t-il réagi à l’heure d’évoquer une “poussée” du RN. Car le quinquagénaire ne copine pas avec l’extrême-Droite et l’a prouvé par le passé lorsqu’en 2017, alors aligné aux Législatives sur la cinquième circonscription avec l’étiquette Debout la France, il a retiré sa candidature suite à l’engagement de Nicolas Dupont-Aignan auprès de Marine Le Pen pour le second tour de la Présidentielle. Quant au duo LR sortant formé par Marie-Christine Peyric et Frédéric Gras, Lionel Couderc dit “respecter les personnes” mais juge son opposition au Département “un peu accommodante” et “pas suffisamment combative”.

Ce dernier se serait montré davantage jusqu’au-boutiste sur certains dossiers tels que la sécurité en “renforçant les dispositifs qui existent déjà” pour lutter contre la hausse des cambriolages qui se répandent jusqu’aux communes rurales. Même son de cloche pour Nathalie Sussel pour ce qui a trait à l’installation de panneaux photovoltaïques sur “tous les bâtiments publics” pour viser “l’autoconsommation”. Enfin, le tandem entend profiter de son mois de campagne pour diffuser sa proposition “alternative” à l’occasion de réunions publiques de nouveau autorisées par arrêté ministériel depuis le 19 mai dernier.

Corentin Migoule

 

 

Cet article DÉPARTEMENTALES Alès 3 : le binôme Divers droite propose « un bon compromis » aux candidatures LR et RN est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author