ALÈS La table du Rabelais veut rendre des grands crus accessibles à tous

Il y a plus d’un an, le restaurant Le Rabelais à Alès s’est équipé d’un appareil pour faire déguster du vin (*) à ses clients. Depuis quelques semaines, il propose de découvrir des grands crus à des tarifs accessibles.

Goûter le prestigieux Château d’Yquem à partir de 16 euros alors que la bouteille en vaut environ 400. C’est là l’une des propositions du Rabelais parmi seize grands domaines présentés dans la machine qui trône à l’entrée du restaurant. Enomatic, c’est son nom, est un système de service au verre qui permet de conserver du vin jusqu’à cinq semaines après l’ouverture, sans phénomène d’oxydation.

Quand Lionel Huszeza, chef de l’établissement et passionné de vin a installé cette machine, c’était pour faire découvrir de belles bouteilles à ses clients. Dans cette même volonté aujourd’hui, il propose désormais une sélection très haut de gamme. « Je veux rendre l’inaccessible accessible », explique-t-il. Chapoutier, Chateauneuf-du-Pape, Clos Vougeot, mais aussi quelques icônes du Languedoc-Roussillon sont mises en avant, prêtes à être dégustées. À l’aide d’une carte prépayée ou vierge, les amateurs sont invités à aller se servir eux-mêmes la quantité qu’ils souhaitent entre 3, 6 ou 12 cl sur huit bouteilles de blanc et autant de rouge.

Courant décembre, le restaurant sera équipé de tablettes pour découvrir de façon ludique les vins présentés et leur descriptif. « Ce qui est important pour moi, c’est aussi la notion de partage. Certains prennent un verre qu’ils dégustent à plusieurs », observe le maître restaurateur. Chaque trimestre, la sélection changera mais promet de rester prestigieuse et accessible à la fois.

Élodie Boschet

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Cet article ALÈS La table du Rabelais veut rendre des grands crus accessibles à tous est apparu en premier sur Objectif Gard.

About the author